lundi 24 janvier 2011

Chef d'entreprise en congé mat'... ça existe, ça ??

Eh oui, ça existe !

Depuis quelques années, le RSI (régime social des indépendants) permet aux femmes chefs d'entreprise (artisanale, commerciale ou libérale), de s'arrêter pour enfanter ! bah oui, y'a pas que le boulot dans la vie !
Donc, en gros, si tu es architecte, traductrice, avocate ou autre (je suis sûre que tu fais un métier prestigieux, public !), tu peux t'arrêter plus ou moins longtemps, en étant indemnisée par le RSI. Certes, les montants paraîtront dérisoires à certaines qui gagnent très bien leur vie en étant à leur compte, mais ils seront très intéressants pour d'autres - comme moi, par exemple !!

Celles qui voudront s'arrêter seront obligées, en revanche, de le faire pendant au moins 44 jours ! Un mois et demi, quoi... mais bon, c'est pas forcément trop, si on veut avoir le temps de se reposer un minimum, d'accoucher puis de s'en remettre...
Alors, attention, ces 44 jours doivent être CONSÉCUTIFS, et doivent être compris entre J-44 et J +30 (J étant le jour de l'accouchement prévu).
En gros, pour un accouchement le 19 mai, le congé peut commencer à partir du 6 avril ou peut être pris jusqu'au 18 juin. Et, pour simplifier les choses, le congé ne doit pas commencer après le 4 mai, soit 15 jours avant la date présumée d'accouchement !
Amie des formalités administratives, ne compte surtout pas sur le RSI pour t'aider à calculer les dates exactes grâce à de savants calculs, les agents sont équipés, pour décompter les jours, de calendriers normaux, sur lesquels ils comptent les jours à la mimine, comme nous, quoi... Ils auraient pu prévoir un petit calendrier perpétuel rond, comme utilisent les gynécos pour nous donner les dates d'accouchement, mais non, le RSI préfère compter à la main ou sur ses adhérents...

Ça, c'est pour le congé "obligatoire"...
Pour celles qui veulent/peuvent/doivent s'arrêter plus longtemps, l'arrêt peut être prolongé par une ou deux périodes de 15 jours consécutifs. Donc, dans notre exemple, pour un congé pris du 4 mai au 16 juin (pour un accouchement prévu le 19 mai, je vous le rappelle !), l'arrêt pourra être prolongé jusqu'au 1er juillet inclus, voire jusqu'au 16 juillet.

Financièrement, maintenant, ça donne quoi, me direz-vous...
Bien sûr, les montants changent tous les ans, mais, cette année (2011), les voici :
  • 2 086,48 € pour 44 jours
  • 2 797,78 € pour 59 jours
  • 3 509,08 € pour 74 jours
Si, en plus, tu as une grossesse à risque ou que ton gynéco détecte un état pathologique, tu peux (TU DOIS) t'arrêter 30 jours supplémentaires. Ces 30 jours pourront être pris n'importe quand, à partir de la déclaration de grossesse, qui se fait généralement vers 16 semaines de grossesse. 
Attention à ce que ce congé patho ne commence pas trop tard pour celles qui souhaitent prendre le congé mat ensuite, afin de ne pas dépasser sur les dates obligatoires dudit congé mat...
Ce congé patho, de 30 jours, est indemnisé sur la même base tarifaire, donc 1422,60€ pour 30 jours.

Si tu as la joie (??) d'attendre des jumeaux, alors tu auras de toutes façons droit à ces 30 jours de plus, au même tarif. Veinarde !

Je te passe les détails sur les naissances prématurées et sur les hospitalisations de l'enfant, car, public, nous sommes nées sous une bonne étoile et ces problèmes ne nous arrivent JAMAIS, ok !?


Si tu veux vraiment en savoir plus, je te conseille de consulter la page du RSI dédiée à la question.

Et puis, rien que pour tes beaux yeux de femme enceinte épuisée, et rien que pour la beauté d'avoir voulu contribuer au repeuplement de la France, le RSI t'offre une allocation forfaitaire de repos maternel...
Que tu choisisses de t'arrêter ou pas, à partir du moment où tu t'apprêtes à faire un gnome, le RSI te verse 2946€. Comme ça, rubis sur l'ongle, toc toc badaboum !

En fait, en vrai, tu recevras la moitié (1473€ je calcule pour toi) à la fin du 7ème mois de grossesse (à condition de ne pas avoir oublié de renvoyer le petit papier qui dit que tu vas bien voir ton gynéco régulièrement, sinon, pas de sous !!) et l'autre moitié après l'accouchement (à condition d'avoir encore une fois pensé, en plus de tout le reste, à informer le RSI que ça y est, le bébé est né, pour le cas où ils n'aient pas constaté une surchauffe de ta carte vitale due à une augmentation significative de tes dépenses en vaccins, doliprane sirop, gel de polysilane et autres réjouissances pharmaceutiques)...

Alors, si, avec ça, tu préfères travailler jusqu'à la perte des eaux et reprendre à la sortie de la maternité, libre à toi, public... mais après faudra pas dire que t'es fatiguée !!!

Et si tu n'es pas convaincue, je te fais le total cumulé de ce que tu peux espérer toucher en prenant le minimum de ce à quoi tu as droit : 4971,48€ pour 44 jours d'arrêt.
Et en prenant le maximum : 6394,08€ pour 74 jours d'arrêt.
Et si tu as en plus un congé patho ou des jumeaux, là, c'est le jackpot (si on peut vraiment voir ça comme ça...) : 7816,68€ pour 104 jours...

Et si tu es patiente, je te prépare un petit topo de ce que la CAF te réserve, après...
Qui a dit que les enfants ça coûte cher ?! Meuh non, regarde, ça rapporte plein de sous !!


Alors fais-en, repose-toi pendant que tu les couves, repose-toi une fois qu'ils sont là, profite bien d'eux, parce que le temps passe vite et ne se rattrape pas ! C'est beau, hein ?

1 commentaire:

Aurore a dit…

Bonjour,

Je m'appelle Aurore Gioli et je suis journaliste pour France 2.

Je me permets de vous contacter car je travaille actuellement pour un nouveau magazine de société qui va s'appeler "Regarde ma vie".

Nous allons y aborder 4 grands thèmes et je prépare un sujet sur les femmes chefs d'entreprises.

Pour illustrer chaque thème, nous allons réaliser des reportages. Ces reportages seront diffusés en plateau, en présence des protagonistes et de certains membres de leur entourage et d'autres invités.

Nous tenons à rester dans l’esprit d’un magazine et nous voulons raconter la société d’aujourd’hui à travers de vraies histoires… Notre émission est traitée de manière journalistique, dans un esprit de service public.

Je suis plus particulièrement à la recherche d'une femme chef d'entreprise et maman à la fois, et dont l'entourage (famille, amis...)aurait du mal à comprendre ce choix de vie.

L'idée est de dresser le portrait de cette femme en expliquant comment elle réussit à gérer sa carrière et sa famille et d'avoir ensuite une petite discussion en plateau.


Pourriez vous être interressée par ce reportage?
Ou connaissez vous une personne qui corresponde à ma recherche à qui vous pourriez faire passer l'information?

Je vous remercie de m'avoir lu et pour l'aide que vous pourriez m'apporter.

N'hésitez pas à me joindre par mail à aurore.rgproductions@gmail.com ou par téléphone au 01.41.31.03.33.

A très vite!

Aurore Gioli
Journaliste - France 2
0033.141.31.03.33
aurore.rgproductions@gmail.com